Smaller Default Larger

Présentation

Le Gouvernement du Sénégal, conscient de l’enjeu que représente l’agriculture dans le développement économique et social de notre pays, a fait du développement de  ce secteur sa première priorité. De nombreuses mesures ont été annoncées pour la modernisation et le développement de ce secteur  parmi lesquelles la création d’une université à vocation agricole dénommée Université du Sine Saloum  El Hadj Ibrahima NIASS (USSEIN).

Lagriculture demeure encore un des secteurs les plus importants de lactivité économique sénégalaise mais elle est contre performante et n’arrive pas à nourrir la population. Le Sénégal importe l’essentiel de son alimentation et doit faire face à des crises alimentaires récurrentes, une insécurité alimentaire chronique et un réchauffement climatique aux conséquences néfastes. Le Sénégal doit oser opérer une rupture en matière d’agriculture pour affronter frontalement son défi majeur qui est de produire pour se nourrir d’abord. Pour cela, le Gouvernement du Sénégal a décidé d’investir massivement dans l’agriculture. Le Gouvernement du Sénégal a adopté un nouveau document de stratégie appelé Plan Sénégal Emergent (PSE)  qui cherche d’abord à infléchir d’ici à l’horizon 2018, les tendances lourdes identifiées par la rétrospective socio-économique. La transformation de l’agriculture servira de fer de lance à celle de la structure de l’économie. Ainsi, la transformation de la structure de l’économie se fera selon plusieurs leviers dont le premier est le développement de l’agriculture, de la pêche et de l’industrie agroalimentaire.

Gagner la bataille de l’émergence passe nécessairement par un investissement massif dans le capital humain peu développé. Former dans les universités des ressources humaines de qualité dédiées au secteur de l’agriculture, tel est le pari que s’est fixé le Gouvernement du Sénégal pour relever le défi de l’insécurité alimentaire chronique, de la pauvreté, du développement rural et du sous emploi de la jeunesse. Aujourd’hui, il ne fait aucun doute que le développement économique d’un pays repose sur son savoir, son savoir-faire et sa compétitivité tributaires, pour une grande part, de ses capacités d’adaptation et d’innovations qui permettent le renouvellement rapide et profond du savoir de haut niveau. La saturation des capacités d’accueil, constatée dans le sous-secteur, particulièrement à l’UCAD, l’inadéquation formation-emploi, obligent à opérer une réorganisation et une diversification des offres de formation. Cette contrainte, qui prend les contours d’un défi à relever par l’Etat du Sénégal, obéit à un souci de préserver  la qualité, la pertinence et l’efficacité.

Le gouvernement a décidé de poursuivre la politique de décentralisation de l’enseignement supérieur sur la base  d’une carte universitaire cohérente et diversifiée en vue de faire du Sénégal un hub d’enseignement supérieur  en Afrique. La prise en charge des zones du Centre et de l’Est du pays dans la mise en œuvre de la carte universitaire, s’impose car l’accès des populations à l’enseignement supérieur, est non seulement un impératif de développement harmonieux et équilibré, mais également une question fondamentale d’équité.

La création de l’Université du Sine Saloum El Hadji Ibrahima NIASS  (Décret 2013-173 du 25 janvier 2013) répond à une nécessité socio-économique car elle permet au Gouvernement du Sénégal d’apporter une réponse appropriée aux besoins de développement de 4 régions nourricières du Centre par la valorisation de leurs ressources et de leurs atouts. Elle est également une volonté d’équilibrer la distribution spatiale des institutions universitaires et des effectifs.

Grand pourvoyeur de bacheliers au Sénégal, ce terroir ne dispose pas à ce jour d’un établissement d’enseignement supérieur. Grenier du Sénégal, le bassin arachidier pourra enfin disposer d’une université à vocation agricole. Par sa position géographique, Kaolack polarise les régions de Fatick, Kaffrine, Diourbel, Tamba et Kédougou. En plus d’animer la vie culturelle et scientifique, l’Université du Sine Saloum de Kaolack ouvrira une large fenêtre sur le monde extérieur et aura un impact direct sur la vie économique et touristique de la région.

______________________________________________________________________________________________________________

Liens utiles

- Université Cheikh Anta DIOP de Dakar                       - MESR                              - ISRA                              - IAVFF-AGREENIUM

- Université de Thiès                                                   - Anaq-Sup                        - ITA                                - VIRGINIA TECH

- Université Gaston Berger de Saint-Louis                     - CAMES                            - ANA                               - CAAS

- Université Alioune DIOP de Bambey                           - CNDST                            - CNCR                             - GEMBLOUX AGRO-BIO TECH

- Université Assane SECK de Ziguinchor                        -  Campusen                      - FONGS

- Université Virtuelle du Sénégal                                                                          - USAID/ERA